L’Espagne lance un projet de loi en faveur des assurances et des crédits en cryptomonnaie !

Un projet de loi en faveur des cryptomonnaies ? Le Parti Populaire d’Espagne a proposé de nouvelles mesures en faveur de celles-ci. Rembourser un crédit immobilier via les cryptomonnaies, ou encore d’utiliser des Smarts Contracts pour les services d’assurance, bientôt possible ?

L’ouverture de services face à la montée des cryptomonnaies ?

C’est le cas de l’Espagne. D’après, le média local 20 Minutos, cette démarche s’inscrit dans le projet de loi de transition numérique porté par le Parti Populaire. L’objectif étant d’assouplir la réglementation sur les cryptomonnaies pour les entreprises espagnoles, notamment sur les crédits immobiliers.

 [Le parti] propose de permettre leur utilisation pour le paiement d’un crédit immobilier par le propriétaire d’un logement, mais aussi pour que les entreprises du secteur immobilier et les fonds d’investissement puissent utiliser leur propre crypto-monnaie pour pouvoir acheter des groupes de prêts hypothécaires auprès de banques.

Investissement immobilier : Comment le rendre plus accessible ?

L’un des principals atouts de la blockchain est de pouvoir inscrire des droits et devoirs appartenant à l’actionnariat numériquement et de façon sécurisée. L’idée est de permettre sur du long terme, l’investissement dans l’immobilier dès 1€ de capital. Aujourd’hui, la majorité des tickets à l’investissement immobilier (SCPI) démarrent à 500 € (hors frais annexes).

L’opération RENT Token de Masteos (2019) est un très bon exemple. Elle a permis à un freelance qui était théoriquement non solvable par les banques d’accéder partiellement à la propriété. Le propriétaire de la propriété a pu développer une partie de son portefeuille immobilier.

Assurances et traçabilité

Intégrer la blockchain aux services des banques ? Voilà, ce qui serait possible avec le projet de loi de P.P.. Cette intégration pourrait assurer une meilleure gestion des prêts, mais aussi des assurances. Le projet aborde en effet une intégration de la blockchain aux contrats d’assurance, par le biais de smart contracts.

Le P.P. voit plus loin, et a évoqué la possibilité d’utiliser la blockchain au delà du secteur financier, dans le cadre de la traçabilité. L’aspiration de ce projet est de mieux pister les denrées, ainsi que les processus médicaux liés aux médicaments.

Des réductions d’impôts envisagées pour les entreprises du secteur

Afin de favoriser l’intégration de ces nouvelles technologies, le P.P.  propose d’importantes réductions d’impôts, principalement pour les entreprises du numérique (avec environ 25 % des dépenses engagées). Cette démarche s’inscrit dans le cadre plus large des réductions d’impôts accordées aux entreprises qui feront la technologie de demain. Les entreprises spécialisées dans l’Intelligence artificielle et les drones seront également concernées par ces réductions.

Cet ambitieux projet a encore quelques étapes à franchir avec notamment le changement de statut légal pour les cryptomonnaies. Actuellement considérées comme des « moyens d’échange », elles deviendraient des « moyens de paiement » à part entière.

Ces nouvelles mesures montrent que le secteur se dynamisme d’avantage et prend une place plus importante dans la gouvernance des pays. L’arrivée de services cryptos dans les banques et services d’assurance devrait permettre une démocratisation voire une adoption de ces nouvelles monnaies.

Sources : Cryptoast.fr / 20 minutos

Partager cet article :
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments