Ebay envisage d’accepter les cryptomonnaies sur son site internet

Jamie Iannone a annoncé que les utilisateurs d’eBay pourront bientôt payer leurs achats en cryptomonnaie. Il souhaite également explorer l’univers des NFT pour qu’ils puissent être vendus sur la marketplace.

Ebay envisage d’accepter le paiement en actifs numériques, a déclaré Jamie Iannone, le CEO de l’entreprise. “Nous recherchons toujours les modes de paiement les plus adéquats et nous continuerons d’évoluer dans ce sens à l’avenir“, a-t-il expliqué.

Jamie Iannone n’a pas donné de calendrier précis, ni même le type de cryptomonnaie qui pourrait être accepté sur la marketplace américaine, qui compte plus de 185 millions d’utilisateurs actifs dans le monde.

Devenir une plateforme de vente de NFT

Jamie Iannone a ajouté que la société explorait également la possibilité de se lancer dans le commerce de NFT. Les NFT sont des jetons non fongibles sur lesquels peuvent être adossées des oeuvres d’art numérique dont l’engouement grandi ces derniers mois. “Nous étudions les possibilités de faciliter l’accès des NFT à eBay. Tout ce qui est objet de collection est sur eBay depuis des décennies et continuera de l’être (…)“, a-t-il déclaré à CNBC.

Les “non-fungible token” permettent de créer des sortes de titre de propriété immatériel qui attestent en théorie de l’authenticité d’un bien vendu. Début mars dernier, Jack Dorsey, le CEO de Twitter, a mis vente son premier tweet sous forme de NFT. En Mars, la maison de vente aux enchères Christie’s avait mis en vente une oeuvre numérique signée de Mike Winkelmann.

Uu titre de propriété pas comme les autres

Ces actifs sont mis en vente sur des plateformes dédiées, telles que Valuables, Nifty, Gateway… Ebay pourrait s’ajouter à cette liste en permettant aux artistes de vendre des NFT sur sa marketplace. Il reste à voir comment il sécurisera ces transactions car les NFT ne sont pas absolument pas immuables. Certains détenteurs de NFT racontent avoir perdu leurs titres de propriété d’œuvres d’art du jour au lendemain.

Source : L’USINE DIGITALE

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments