Cardano, la cryptomonnaie et blockchain qui fait parler d’elle !

Même si l’ADA essuie une baisse, comme les autres cryptomonnaies majeures, elle reste en très forte hausse sur mars. Et son fondateur, Charles Hoskinson, s’efforce d’entretenir ambitions et intérêt.

Avec une valorisation totale qui dépasse les 31 milliards de dollars, le token natif de la blockchain Cardano se positionne désormais parmi le Top 5. L’ADA est en 3e place de ce classement, longtemps monopolisée par le XRP de Ripple.

3600% de hausse pour l’ADA en un an

Surtout, comme certains autres crypto-actifs, l’ADA enregistre une croissance explosivesur un an : plus de 3600% avec un record historique à environ 1,30 dollar. Le 22 mars, le jeton cotait sous un euro sur Kraken.

Mais quelques jours plus tôt, le 18 mars, son prix dépassait 1,22 euro sur l’exchange. Plusieurs facteurs laissent espérer aux investisseurs une reprise de la croissance, même si la concurrence est rude.

La semaine dernière, l’ADA a notamment fait ses débuts sur Coinbase Pro. Depuis le 18 mars, le service supporte le token de la blockchain Cardano. Et ces débuts du trading devraient bénéficier à la valeur de la crypto en plein boom.

Le token est en outre listé également sur le Bloomberg Terminal, de quoi lui offrir un surplus de visibilité auprès des investisseurs. Et cet intérêt est déjà au rendez-vous, au moins aux États-Unis, comme en témoigne un sondage du broker Voyager Digital.

Les entreprises débarquent sur Cardano

Ethereum, la 2e crypto du marché en capitalisation boursière se plaçait à 12,2%. La blockchain rivale de Cardano connaît une période complexe, en raison notamment de sa migration technique. Et celle-ci engendre quelques frictions entre développeurs et mineurs.

Une opportunité pour Cardano ? C’est du moins le sentiment de son fondateur, par ailleurs un ex du projet Ethereum. Charles Hoskinson l’assure, de nombreuses entreprises s’apprêtent à rejoindre son réseau, délaissant ainsi Ethereum.

Ainsi, « plus de 100 entreprises » sont en passe d’adopter la blockchain comme alternative à Ethereum, déclarait-il une semaine plus tôt. L’annonce suscite un certain scepticisme cependant. Des déclarations ne peuvent suffire pour prétendre menacer les fondations de la DeFi.

Une chose est certaine cependant : le fondateur de Cardano ne manque pas d’ambitions. « Mon objectif est de faire fonctionner des pays sur cette blockchain », clame-t-il.

« C’est une bulle, et ça va et ça vient, comme les Pet Rocks et les Beanie Babies. Vous pouvez prendre votre DeFi et le faire fonctionner sur mon système pour 1/100 à 1/1000 du coût », revendique Charles Hoskinson.

Mais pour convaincre, et tirer par la même occasion la valeur de l’ADA, Cardano aura besoin de preuves tangibles. Comme ? Des déclarations d’intérêt officielles d’applications ou d’entreprises de premier plan, par exemple.

Source : Cryptonaute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *