Lugh lance un stablecoin français adossé à l’euro !

Le groupe Casino a annoncé le lancement de Lugh, une startup qui émet un stablecoin adossé à l’euro, l’EUR-L. Développé sur le protocole Tezos (XTZ), ce stablecoin ambitionne de révolutionner les programmes de fidélité des magasins avec des partenaires tels que Coinhouse, la Société Générale, Nomadic Labs et PwC France.

Lugh et son stablecoin

C’est une première nationale. Le groupe Casino (Cdiscount, Franprix, Leader Price, etc) vient de lancer son stablecoin adossé à l’euro, l’EUR-L. Ce stablecoin est l’aboutissement de deux années de travaux et recherches au sein du groupe Casino et d’entreprises partenaires. À cette occasion, une startup chargée d’assurer le développement du projet a été créé, Lugh.

Comme tout stablecoin, un mécanisme garanti que la valeur de l’EUR-L ne varie pas dans le temps. De ce fait, 1 EUR-L correspond toujours à 1 euro.

Afin de garantir cette parité avec l’euro, Lugh gardera en réserve autant d’euros que d’EUR-L en circulation. Cette réserve est stockée sur un compte hébergé par la Société Générale.

Dans un premier temps, l’EUR-L sera réservé aux utilisateurs de la plateforme Coinhouse. Cette décision a été prise afin que Lugh puisse observer son usage auprès d’une cible spécialisée. À noter qu’une commission de 1,49% est appliquée lors des transactions réalisées avec de l’EUR-L. Jusqu’à ce que Lugh obtienne un agrément d’émetteur de monnaie électronique auprès de l’AMF, le projet fonctionnera en circuit fermé.

En ce qui concerne l’aspect technologique du projet, la startup disposera de l’expertise de SCEME, fournisseur de l’infrastructure d’émission et de gestion de Lugh. Nomadic Labs, spécialiste français pour le développement de la blockchain Tezos, se joint également aux partenaires du projet. C’est la blockchain Tezos qui émettra le stablecoin EUR-L.

Un stablecoin pour remplacer les points de fidélité

Avec l’EUR-L, le groupe Casino envisage de développer sur le plus long terme des nouveaux moyens de paiement et de fidélité innovants pour ses clients :

« Cette première étape a valeur de test pour le projet, mais notre ambition dépasse le simple outil de trading. D’ici 12 à 24 mois, Lugh deviendra un moyen de paiement et de fidélité dans les magasins. » Olivier Ou Ramdane, co-fondateur de Lugh

L’EUR-L pourrait à terme remplacer les points de fidélité que l’on cumule en faisant nos courses. Ainsi, ces points de fidélité d’une nouvelle génération seraient directement reversés en EUR-L. Cela signifie qu’ils pourront être utilisés à l’extérieur d’un magasin du groupe Casino.

«À terme, Lugh espère attirer d’autres géants du commerce pour institutionnaliser le versement de points de fidélité sous forme de lughs. Ainsi, les clients pourront les dépenser dans l’ensemble des enseignes partenaires, » nous apprend Grégory Raymond.

Aujourd’hui, les stablecoins adossés au dollar américain dominent le marché des cryptomonnaies. Cependant, les stablecoins adossés à l’euro peinent encore à se faire une place dans l’écosystème. Cette initiative du groupe Casino pourrait représenter le socle d’une plus grande utilisation des stablecoins euros.

Le prochain défi pour Lugh et son stablecoin sera d’obtenir un agrément d’émetteur de monnaie électronique. Grâce à cet agrément, la startup pourra démarcher d’autres entreprises pour qu’elles intègrent et utilisent elles aussi l’EUR-L.

Source : Cryptoast

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *