La Blockchain Humaine brevetée par Microsoft, pourrait-elle être mise en service avec la 5G ?

microsoft bill gates

Fin mars, la compagnie Microsoft a obtenu un brevet pour l’algorithme appelé : Cryptocurrency System Using Body Activity Data (Système crypto-monétaire utilisant les données sur l’activité de l’organisme).

Selon ses développeurs, à l’aide d’un biocapteur (puce) intégré dans ou sur le corps il est possible de suivre à distance l’activité du cerveau humain, du système sanguin et d’autres systèmes de l’organisme, de transmettre les informations sur les ondes du cerveau, la température du corps, le pouls, le flux de liquides biologiques, etc.

Selon ces indicateurs le client pourra savoir ce que fait à cet instant le porteur de la puce : consulte-t-il les réseaux sociaux, son courriel, un moteur de recherche, un contenu vidéo, etc… Une sorte de carnet vital classant vos moindres faits, gestes et plus encore !

En échange de cette technologie, l’utilisateur pourra prétendre à une récompense en cryptomonnaie en accomplissant des actions simples qui seront suivies à l’aide d’un biocapteur. Sachant qu’un tel minage pourrait être inconscient. “Au lieu d’une tâche de calcul laborieuse nécessitée par certains systèmes crypto-monétaires, les données obtenues pendant la mesure de l’activité de l’organisme peuvent servir de confirmation du travail accompli.

En conséquence, l’utilisateur pourra remplir cette tâche de calcul “difficilement inconsciemment”, stipule le brevet.

Quel travail est prévu par les développeurs de Microsoft? Par exemple, regarder la publicité, utiliser certains services en ligne. Les développeurs espèrent que ce système sera demandé par les entreprises parce que cela permettra de suivre les réactions de consommation et les préférences. Ce qui fournirait des possibilités supplémentaires aux compagnies.

Toutes les nouveautés suscitent des suspicions. Parmi les avantages éventuels: la possibilité de scanner en ligne un individu pour dépister des maladies et prévenir des maladies potentielles en cas d’union des forces de l’industrie pharmaceutique et des technologies. Il sera possible de détecter des maladies à un stade précoce, ainsi que d’effectuer des analyses en ligne (par exemple, de sucre). Pour l’instant les inconvénients sont bien plus nombreux: un contrôle total avec tout ce que cela implique. Qui et comment pourrait disposer de ces informations? Les questions sont plus nombreuses que les réponses à l’heure actuelle.

On ignore encore si cette technologie deviendra très répandue, mais son apparition sur le marché ne semble être qu’une question de temps. Elle intéresse aussi bien les hommes d’affaires que les internautes ordinaires qui voudraient gagner un peu d’argent pratiquement sans rien faire.

Pour y arriver, nous pouvons imaginer des premiers tests avec la 5G et de nouveaux outils bio-metrics !

La 5G, en effet, c’est le Ultra Haut Débit de l’Internet mobile. Elle devrait permettre d’atteindre jusqu’à 1 Gb/s de débit en réception (La fibre optique par les airs !)

Extrait tiré du Brevet par Microsoft

 

microsoft brevet blockchain
Extrait du Brevet déposé par Microsoft

Conclusion : Dans ces conditions, cela atteint bien évidemment les libertés individuelles de chacun et cela pose dans le même temps des questions sur notre souveraineté … Il n’y a plus qu’à espérer que la concurrence y apportent des réelles alternatives crédibles dans cette bataille économique qui fait rage… Nous y œuvrons avec Ozalentour.com

Source : Observateur continental

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Sam
Sam
6 mois il y a

” lle intéresse aussi bien les hommes d’affaires que les internautes ordinaires qui voudraient gagner un peu d’argent pratiquement sans rien faire.” Je suppose qu’Observateur Continental se sen super-bien dans ses baskets de rédacteur incolore, inodore, prêt à relayer n’importe quelle idée ou création de la mega-star propriétaire de l’OMS.
Je suis bien obligé de vous dire que, pour moi, cet article, c’est du publi-rédactionnel. Ca n’a rien à voir avec du journalisme, c’est-à-dire critique. Il faudrait que les gens de produclic réflechisse une seconde à ce qu’ils font et lisent, vous savez des trucs en papier, lisent des textes sur le journalisme. Albert Londres, Schwoebel “La presse, le pouvoir et l’argent”.
Ca leur éviterait peut-être de saluer une tentative gravissimme de surveillance mondiale, d’asservivsseement complet de l’être à des systèmes alogorythmiques privés, faits pour gagner de l’argent, sans aucun souci de la vie humaine, de la valeur liberté, intrinsèque à l’être huamin.

A défaut, Obsevateur et les patrons de Produclic peuvent lire “La mort est mon métier” de Robert Merle. C’est l’histoire d’un gardien de camp.

Noblecourt
Noblecourt
4 mois il y a

Le Numérique au service de l’Humain et pas le contraire !